Editions fondées en 1979

La Bruyère

Editions

Catalogue

Olivier Masson

DE LA LIAISON SOCIALE

Dans cet ouvrage, il est question de politique, au sens philosophique du terme : quel est le fondement de nos sociétés, de la liaison sociale en général.

L’auteur va montrer que ni les liens de parenté, ni l’adhésion à une même croyance religieuse ou l’appartenance à un même corps de métier, ni tout ce qu’on a cru jusqu’à présent être le fondement du lien social, ne l’est en fait.

Ses recherches vont l’amener à se poser la question de ce qu’est une personne réelle.

Quand je dis « jaune » en te montrant quelque chose, et que tu acquiesces : « oui, c’est bien jaune », rien ne peut me prouver que ce que tu perçois en tant que jaune est la même chose que je perçois, moi, sous ce terme. Le principal, c’est qu’à chaque fois que je dis « jaune », tu dis « jaune ».

Mais peut-on abandonner les personnes comme on peut abandonner les choses, quand il est question de politique, de ce qui est au fondement du tissu social ?

Qu’est-ce qu’une personne réelle, à savoir consistante, qui soit la même pour deux autres ?

C’est l’une des multiples facettes, sans doute la principale, abordée dans ce texte foisonnant d’idées.

Olivier Masson, né en 1947 et décédé en 2011, était professeur de philosophie. Dans les années 80, il a traduit de nombreuses œuvres philosophiques, notamment de Kant pour La Pléiade (Gallimard), d’Adorno pour Payot, et bien d’autres textes encore pour diverses maisons d’édition.

Il est l’auteur de « La généalogie du sens » (2015) et « De la reconnaissance des semblables », (2016) aux éditions La Bruyère.

Avec le présent ouvrage, Olivier Masson signe son troisième livre.


Genre : Essais
ISBN : 978-2-7500-1259-5